LE SAINT DU JOUR

Histoire de sainteté: la Bienheureuse Dina Bellanger

Catho-news nous invite à découvrir l'histoire de la Bienheureuse Dina Bellanger (1898-1929), de la Communauté des Religieuses de Jésus-Marie au Québec béatifiée en 1993 par Saint Jean-Paul II.

La Bienheureuse Dina Bélanger ( née le 30 avril 1897 à Québec), dont le nom en religion est Sœur Marie Sainte-Cécile de Rome, appartenait à la communauté des Religieuses de Jésus-Marie, de Québec. Elle est issue d’une famille franco-canadienne de la ville de Québec.

“ «Mon devoir maintenant et mon emploi dans l’éternité, jusqu’à la fin du monde, est et sera de rayonner, par la Très Sainte Vierge, le Cœur de Jésus sur toutes les âmes». ”

Histoire de sainteté la Bienheureuse Dina Bellanger
Histoire de sainteté la Bienheureuse Dina Bellanger

Pendant ses années de noviciat et de vie religieuse, ses supérieures, découvrant la grandeur de son âme et sachant que la maladie la conduirait tôt dans les bras du Père, lui demandèrent d’écrire l’histoire de sa vie et de son cheminement spirituel. Elle le fit par obéissance malgré les immenses sacrifices que lui demandait le dévoilement de son cœur. Même pendant les souffrances de ses dernières années, elle continuait de sourire et sa figure rayonnait du bonheur d’être pour son Jésus d’amour.

Elle s’envola pour le Ciel le 4 septembre 1929, à l’âge de trente-trois ans. Dina Bélanger a été béatifiée par le Pape Jean-Paul II, à Rome, le 20 mars 1993.

«L’autobiographie de la Bienheureuse Dina Bélanger est un des plus purs joyaux de la littérature spirituelle du XXe siècle. … » C’est le trésor ou la perle précieuse dont parle Jésus dans l’Evangile.»
(Cardinal Rouleau, Archevêque de Québec)

CATHO-NEWS / Publié par Catherine Aubin- Cité du Vatican

NB: La journée du 4 septembre est dédiée à la fête de la bienheureuse Dina Bélanger, article confirmé par Wikipédia.

Facebook Comments
Tags

cathonews

Catho-News est un magazine web religieux créer dans le but d'aider les paroisses, chapelles et mouvements d'action Catholique a pouvoir mieux communiquer entre eux. Avec le grand Apôtre et évangélisateur saint Paul, nous voulons répéter : » Annoncer l’Evangile en effet n’est pas pour moi un titre de gloire ; c’est une nécessité qui m’incombe. Oui, malheur à moi si je n’annonçais pas l’Evangile !…c’est une charge qui m’est confiée » (1 Cor 9, 16-17).

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close