LE SAINT DU JOUR

Bienheureux Charles Spinola (+1622)

Le bienheureux Charles Spinola (en italien Carlo Spinola), né à Madrid en janvier 1565 et mort (brûlé vif) à Nagasaki (Japon) le 10 septembre 1622, est un prêtre jésuite italien, homme de sciences, architecte et missionnaire au Japon

Story Highlights

  • Knowledge is power
  • The Future Of Possible
  • Hibs and Ross County fans on final
  • Tip of the day: That man again
  • Hibs and Ross County fans on final
  • Spieth in danger of missing cut

Bienheureux Charles Spinola sj 4 février en France

CHARLES SPINOLA, prêtrecharles-spinola

Fête le 4 février (ailleurs, il est Fêté le 10 septembre)

et ses compagnons martyrs (✝ 1622)

Charles Spinola (mort le 10 septembre 1622) et leurs 31 compagnons (morts entre 1617 et 1632 ; tous, martyrisés au Japon, furent déclarés bienheureux par Pie IX en 1867)

Il vécut son enfance dans le palais de l’empereur Rodolphe. Il partit faire ses études en Italie à Nole où il se présenta au noviciat des Jésuites. Il étudia la théologie à Milan et les mathématiques à Rome. Il partit pour les Indes, mais en cours de navigation, les Anglais interceptèrent le navire et reconduisirent tous les passagers captifs à Londres. Deux ans après, en 1599, nous le retrouvons à Goa puis à Macao et enfin en 1602, à Nagasaki. Il exerce d’abord son ministère au collège de Kyoto. C’est là qu’il fut arrêté lors de la grande persécution des shoguns. Il fut emprisonné durant quatre ans, avec d’autres chrétiens, dans une prison aux tortures raffinées. Elle se composait de cages exposées au vent et au soleil, à la chaleur de l’été et aux rigueurs de l’hiver. Les prisonniers, entassés les uns sur les autres, étaient livrés aux horreurs de la faim, de la nudité et de l’infection. Le bienheureux Charles vit ses compagnons mourir les uns après les autres, mais de nouveaux captifs arrivaient toujours. Ils furent ensuite amenés à Nagasaki, sur la colline des martyrs où d’autres chrétiens avaient déjà été crucifiés. Vingt-cinq pieux étaient disposés pour ceux qui allaient y être attachés en vue d’y être brûlés. Puis on amena des chrétiens japonais condamnés à être décapités dont des enfants de quatre sept et douze ans. On plaça leurs têtes face à ceux qui allaient mourir par le feu. Les matières inflammables étaient disposés à deux mètres des poteaux pour que le supplice fut plus lent, les martyrs étant consumés par la chaleur.

Facebook Comments
Tags

cathonews

Catho-News est un magazine web religieux créer dans le but d'aider les paroisses, chapelles et mouvements d'action Catholique a pouvoir mieux communiquer entre eux. Avec le grand Apôtre et évangélisateur saint Paul, nous voulons répéter : » Annoncer l’Evangile en effet n’est pas pour moi un titre de gloire ; c’est une nécessité qui m’incombe. Oui, malheur à moi si je n’annonçais pas l’Evangile !…c’est une charge qui m’est confiée » (1 Cor 9, 16-17).

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close