LE SAINT DU JOUR

Bienheureux Alain de la Roche

en ce 9 Septembre, l'Eglise célèbre le bienheureux Alain de la Roche, #cathonews nous invite à lire son histoire

Dominicain (✝ 1475)

Alain de la Roche, naît près de Plouër sur Rance (Côtes d’Armor) vers 1428. Il entra très jeune chez les Dominicains à Dinan, fut étudiant puis, en 1459, professeur à Saint Jacques à Paris, 1460 à Lille, 1464 Douai, 1468 Gand, 1473 Rostock et aux Pays Bas. Il est à l’origine de la dévotion du rosaire, dont il attribuait la paternité à St Dominique lui-même. il fut un grand prédicateur dominicain, parcourant la France, l’Allemagne et les Pays Bas pour développer la dévotion du chapelet et fonder des confréries du Rosaire. Il fonda la première à Douai.

Bienheureux Alain de la Roche
Bienheureux Alain de la Roche, publié par #Catho-news

La Vierge Marie lui serait apparue en 1473. (1)
C’est à Zwolle en Hollande qu’il partira contempler les mystères du Christ qu’il faisait méditer par le Rosaire.
Illustration: Alanus de Rupe, ouvrage du XVe sc. édité en Autriche, ‘psautier et rosaire, comment on doit prier’
“C’est le bienheureux Alain de Roche, un des premiers disciples de saint Dominique qui coordonne le chapelet et l’enrichit en y ajoutant les méditations, ainsi que la vie de Jésus et de Marie. Il l’appelle le chapelet du Rosaire parce qu’il ressemblait à un bouquet de roses qu’on dépose aux pieds de la Vierge.” site du diocèse de Meaux.
Découvrez l’histoire des Équipes du Rosaire.

Il meurt le 08 septembre 1475 à Zwolle (Pays-Bas). Béatifié par la voix populaire, il est traditionnellement vénéré comme Bienheureux dans toute l’Europe et dans l’Ordre Dominicain, il n’a jamais été officiellement béatifié. (2)

Il est célébré le 8 ou le 9 septembre selon les endroits.

Sources: (2), (1) Abbé L. JaudVie des Saints pour tous les jours de l’année, Tours, Mame, ,

Facebook Comments
Tags

cathonews

Catho-News est un magazine web religieux créer dans le but d'aider les paroisses, chapelles et mouvements d'action Catholique a pouvoir mieux communiquer entre eux. Avec le grand Apôtre et évangélisateur saint Paul, nous voulons répéter : » Annoncer l’Evangile en effet n’est pas pour moi un titre de gloire ; c’est une nécessité qui m’incombe. Oui, malheur à moi si je n’annonçais pas l’Evangile !…c’est une charge qui m’est confiée » (1 Cor 9, 16-17).

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close