LE SAINT DU JOUR

Bienheureuse Inès Takeya : Martyre du bout du monde

Japonaise convertie au christianisme, elle en paya le prix fort. Inès Takeya fût décapitée lors des persécutions anti-chrétiennes au Japon. elle est fêtée chaque 10 Septembre

Bienheureuse Inès Takeya : Martyre du bout du monde
Bienheureuse Inès Takeya : Martyre du bout du monde

Fêtée le 10 Septembre, Bienheureuse Inès Takeya eut une vie de foi et un parcours qui force l’admiration. Née en 1587 dans le japon des shoguns, elle se convertit au catholicisme avec son mari le Bienheureux Côme Takeya. Elle habitait la ville côtière de Nagasaki. A cette époque, les jésuites voulurent convertirent le Japon.  Des prêcheurs, tels Saint François-Xavier ou Saint Charles Spinola, furent envoyés afin d’y annoncer le message de l’Évangile. Les prêcheurs voulurent d’abord convertir les hommes de pouvoir, mais en 1614 un changement de régime survient. Le shogunat Tokugawa interdit purement et simplement la religion catholique.

Les gouvernements précédents, bien qu’anti-chrétien, n’avait jamais été aussi loin, et des massacres envers les chrétiens ainsi que les prêtres occidentaux furent perpétrés. Courageusement, Bienheureuse Inès Takeya et son mari décidèrent de cacher des chrétiens et des missionnaires. Elle fût arrêtée en 1618 et torturée pendant quatre ans. Ne voulant pas renier sa foi, elle fut décapitée avec son mari et trente compagnons le 10 septembre 1622, elle avait 35 ans. Ce jour-là, vingt-cinq autres japonais furent brûlés vifs, cette journée est appelé le Grand Martyre du Japon ou Grand Martyre de Nagasaki.

La Bienheureuse Inès Takeya et ses compagnons ont été béatifiés le 7 mai 1867 par le pape IX.

 

 #CATHONEWS : toi aussi, n’hésite pas de laisser un commentaire ici en dessous si tu veux que l’on publie l’histoire de ton saint patron ou matrone.

Facebook Comments
Tags

cathonews

Catho-News est un magazine web religieux créer dans le but d'aider les paroisses, chapelles et mouvements d'action Catholique a pouvoir mieux communiquer entre eux. Avec le grand Apôtre et évangélisateur saint Paul, nous voulons répéter : » Annoncer l’Evangile en effet n’est pas pour moi un titre de gloire ; c’est une nécessité qui m’incombe. Oui, malheur à moi si je n’annonçais pas l’Evangile !…c’est une charge qui m’est confiée » (1 Cor 9, 16-17).

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close